});












Renouvellement du bureau du GCSE: La même équipe pour encore le même combat

= 627

Le Grand cadre des syndicats d’enseignants (Gcse) de Mamadou Lamine Dianté a procédé au renouvellement de son bureau de coordination au terme des travaux de sa plénière tenue hier, lundi 11 janvier. La même équipe a été reconduite, après toilettage des textes, pour assurer le même combat : l’intérêt des enseignants. Elle envisage de déposer un préavis de grève sur la table du gouvernement pour exiger le respect des accords signés avec les autorités, l’ouverture des négociations sur l’augmentation de l’indemnité de logement des enseignants.

Le Grand Cadre des syndicats d’enseignants (Gcse) de Mamadou Lamine Dianté a fait face à la presse hier, lundi 11 janvier, pour revenir sur les décisions prises par la plénière qui s’est prononcée sur le faible niveau d’application des accords prises par le gouvernement. En plus du renouvellement de son Bureau national de coordination, en conduisant la même équipe, Dianté et Cie ont annoncé, comme nous l’indiquions dans notre édition d’hier, le dépôt d’un préavis de grève. Articulé autour de trois principaux points, le préavis couvre la période allant du 08 janvier au 31 décembre 2016. Il s’agit du respect strict du protocole d’accords signé, la gestion démocratique des personnels enseignants et l’ouverture des négociations sur l’augmentation de l’indemnité de logement des enseignants.

Condamnant vigoureusement les actes scélérats posés par le ministre de l’Education, Serigne Mbaye Thiam qui risque dans sa logique de rendre le système improductif, le Gcse “relooké” dénonce le non-respect des décisions prises par le mouvement national où une vaste campagne de redéploiement intempestif est en cours avec des Ordres de mission hors mouvement.

Le coordinateur Mamadou Lamine Dianté et le vice coordinateur Oumar Waly ZOumarou, ont procédé à la validation de sa feuille de route où les activités majeures se déclinent en termes de tournée nationale et de structuration de la base.
«Face à l’insubordination dont ont fait montre les ministères chargés de la mise en œuvre des engagements, et cela malgré les délais fixés par le Président Macky Sall, le Grand Cadre a tiré toutes les conséquences de cet acte anti républicain”, souligne Mamadou Lamine Diante.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :