});












Résorption du taux de chômage: Mame Mbaye Niang exhorte les jeunes à investir dans l’auto-emploi

= 728

L’employabilité des jeunes reste problématique au Sénégal. Devant un taux de chômage toujours élevé, le ministre de la Jeunesse a invité les jeunes à l’auto-emploi, à l’occasion d’un atelier training préparatoire organisé hier par le MEDS.

Le Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS) prépare son 13e forum du 1er emploi. En prélude à cette rencontre qui aura lieu au mois de mars prochain, le MEDS a organisé hier un atelier training préparatoire pour l’accueil des jeunes demandeurs d’emplois. Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, présent à la cérémonie, a exhorté les jeunes, qui constituent 65% de la population, à l’auto emploi.

Mame Mbaye Niang demande aux jeunes de faire preuve d’engagement et de détermination pour atteindre leurs objectifs. ‘’Il ne faut pas baisser les bras. Vous n’avez plus le droit de verser dans la facilité’’, a lancé le ministre à l’endroit des jeunes présents en masse au théâtre national Daniel Sorano qui a accueilli l’événement. Parlant de la crise que traverse la société, le ministre a soutenu que l’identité sénégalaise, qui se caractérisait par le « fouleu ak fayda » (la dignité et la vergogne), est menacée. ‘’Le ‘diom’ n’est plus au rendez vous’’, selon lui.

Toujours est-il que le taux de chômage des jeunes reste élevé dans ce pays. Les chiffres donnés hier par le ministre de la Jeunesse en attestent. En effet, Mame Mbaye Niang a révélé que 12,7 % des jeunes sont des chômeurs, alors que 42 % n’ont pas de qualifications. Des chiffres qu’il a jugé ‘’alarmants’’, dans un marché du travail où l’offre est toujours inférieure à la demande. ‘’80% de nos diplômés sont spécialisés dans quatre domaines, à savoir : banque, finance, marketing et communication. Ce qui prouve une saturation du marché du travail’’. Aux demandeurs d’emploi, il a recommandé d’exploiter d’autres filières et d’établir leurs propres projets, afin d’obtenir des financements, dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE).

Le président du MEDS Mbagnick Diop a lui exprimé sa volonté d’accompagner ces chercheurs d’emplois. Ainsi, l’atelier training met à la disposition de ces chercheurs l’information et les outils dont ils ont besoin, pour faire face aux aléas de l’emploi et aux incertitudes de la conjoncture. Mbagnick Diop demande aux entreprises de leur offrir des opportunités, même si ce sont des offres de stage.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *