});

Résultats du baccalauréat 2016: Un peu mieux que 2015

= 855

Certains candidats au baccalauréat 2016 connaissent déjà leur sort. Beaucoup de jurys ont délibéré samedi à Dakar. C’est le cas des centres Maurice Delafosse, Anne Marie Javouhey et Lamine Guèye. Les résultats provisoires sont jugés un peu meilleurs, par rapport à l’année dernière.

Les premiers résultats du baccalauréat sont tombés ce samedi, dans le département de Dakar. Dans les centres Maurice Delafosse, Anne Marie Javouhey, ils laissent présager un léger mieux par rapport à l’année dernière. Au centre mixte Maurice Delafosse, ce samedi à midi, la cour était remplie comme un œuf. Toutefois, un calme saisissant était remarquable sur les lieux, dans cette attente insoutenable de la proclamation des résultats. C’est à 14h que le jury 978 série L’1 a délivré les 273 candidats ayant composé. Au finish, 39 ont été admis au premier tour et 72 au second tour.

Lorsque les élèves ont vu le président du jury approcher, accompagné des autres professeurs, ils ont retenu leur souffle. Un vent de panique s’est mis à souffler. Conscient de l’anxiété générale, le président n’a pas tardé à donner les résultats. Dès que le premier nom a été annoncé, cette jeune fille mise dans sa robe large, foulard sur la tête, a mis ses deux mains sur sa bouche. Un autre candidat au tee-shirt noir et short s’est adossé à un l’arbre, ne cessant de balancer les mains. Dès que son nom a été prononcé, il a explosé de joie. Ainsi, la litanie du président a été autant ponctuée d’explosions de joie. Ensuite, succédaient rapidement les cris de détresse des candidats recalés. Selon le président du jury Alassane Mbengue, le taux d’admissibilité est de 37% a été enregistré. ‘’Cela veut dire que l’on ne peut pas dépasser ce taux. Les résultats sont dans la norme, sachant que nous avons un taux moyen de 35% et là, on est à 37%. La moyenne de cette année dépasse naturelle celle de l’année dernière’’, déclare M. Mbengue.

Une mention Très bien pour le jury 984 L2

Plus tard, dans l’après-midi, le jury 984 série L2 a livré son verdict. Il faut signaler qu’un candidat a obtenu une mention Très bien. Il y a eu 2 mentions Bien et 28 Assez bien. 90 candidats ont été admis d’office. 80 autres sont admissibles, sur 365 candidats. Au centre Lamine Guèye, sur 298 inscrits, 67 sont admis d’office avec 10 mentions Assez bien et 105 candidats admissibles, dans le jury 985 série L2, avec 278 candidats.

‘’Les admis au second tour sont plus heureux…’’

Par ailleurs, samedi lors de la proclamation des résultats, un phénomène a frappé plus d’un, notamment au lycée mixte Maurice Delafosse : Les élèves admis au second tour étaient plus heureux que ceux admis au premier. Dès qu’ils entendaient leurs noms, ils ne cessaient de jubiler, se roulant parfois par terre. Dans le hall, certains professeurs n’ont pas manqué de s’interroger. ‘’Qui est-ce qui jubilent comme ça ? Est-ce qu’ils savent réellement qu’ils ne sont pas sur la liste du premier tour ?’’ se sont demandé deux professeurs. L’un est même allé vérifier au niveau du président du jury qui avait la copie pour voir réellement s’il s’agissait du second tour.

‘’Pourtant, a-t-il dit, c’est bel et bien la liste du second du tour’’. Ce professeur d’Anglais, Moustapha Gaye, s’en est offusqué. ‘’Ils sont heureux de jubiler mais c’est très tôt pour chanter victoire. Ils ont encore du chemin à faire. Il va falloir prendre leurs relevés, voir ce qui n’a pas marché et essayer de se rattraper et faire le bon choix pour pouvoir s’en sortir’’. Il leur a conseillé d’aller se reposer, de prendre force et de consulter des gens qui s’y connaissent. ‘’Le choix compte beaucoup. Si on ne le fait pas bien, on risque d’échouer‘’, a averti M. Gaye. Un autre professeur d’ajouter que s’ils avaient bien appris, ils n’allaient même pas vouloir le second tour. ‘

Dans le jury 977 série L2, sur 395 candidats, 350 ont composé pour un nombre assez important d’absents : 45.29 sont admis d’office et 80 sont admissibles. ‘’C’est un tout petit peu catastrophique dans ce jury. Mais, cela s’explique par le fait que la plupart sont des candidats libres. Ils sont près de 80%. Ceci peut expliquer ces résultats. Ceux-ci ne peuvent pas dépasser 32%, ‘’explique le président du jury Youssou Kassé.

‘’Des élèves utilisent WhatsApp pour tricher’’

Au lieu de faire preuve de génie dans les études, certains élèves excellent plutôt dans l’art de tricher. D’aucuns ont voulu surfer sur la vague des innovations technologiques. Pour cela, ils ont jeté leur dévolu sur ‘’WhatsApp’’ pour essayer de s’en tirer à bon compte, lors des épreuves du Bac. Leur petit manège a été éventé, au centre Immaculé Conception. Selon les premiers éléments de l’enquête, c’est toute une bande qui a été démantelée. ‘’Une enquête est ouverte. D’après celle-ci ce sont des candidats qui utilisaient le réseau WhatsApp. Les élèves ont été entendus et l’enquête se poursuit’’, signale le président du jury Alassane Mbengue.

Enquête Plus

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :