});












Sébikotane : La Prison de Rebeuss délocalisée dans 24 mois

= 2890
Le Sénégal s’est engagé à accroitre ses infrastructures pénitentiaires afin de lutter contre la surpopulation carcérale. C’est dans ce sens que Me Sidiki Kaba, ministre de la Justice, Garde des sceaux, a présidé ce lundi la cérémonie de pose de la première pierre de l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (Enap) et de la Maison d’arrêt de Sébikotane. Un projet de modernisation de la justice sénégalaise dont le premier financement est estimé à plus d’un milliard FCFA.
Selon le ministre, cette école de Sébikotane dont la construction va couter 500 millions FCFA, va assurer une formation plus adaptée des personnels pénitentiaires conformément aux règles internationales. Prévue sur une superficie de 6 hectares, l’Enap de Sébikotane comprend 6 bâtiments, répartis en salles de formation, logements et autres commodités.
Quant à la nouvelle prison qui va remplacer celle de Rebeuss,  elle va coûter 650 millions FCFA. Elle va répondre aux normes et va consacrer le respect de la séparation des détenus. Elle offrira aux personnels pénitentiaires une meilleure condition de vie et de travail. Bâtie sur un espace de 12 hectares dont les 6 seront réservés aux activités de la réinsertion sociale des détenus, cette prison de 1 500 places est composée de cellules individuelles et de groupe, de lieux de culte, d’un centre médico-social et autres.
Me Sidiki Kaba a rassuré que le projet sera mené à terme dans un délai programmé à 24 mois. Selon lui, ce projet entre dans le cadre de la volonté du président de la République, Macky Sall, de moderniser la justice et l’attachement du Sénégal aux principes directeurs du respect des droits humains, notamment ceux des personnes en conflits avec la loi. Il fait suite à la convention que le Sénégal avait signée avec la France, pour un premier financement de 500 millions FCFA. A travers ce projet, près de 12 maisons de justices seront équipées.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.