});












Sénégal, Crise économique, sociale et politique actuelle, ou, la Révolution 2.0 en gestation, Les Leçons du Printemps Arabe en Egypte

= 229373

Les Leçons du Printemps Arabe en Egypt
Aujourd’hui, dans notre pays, personne ne peut plus douter du rôle d’internet et des groupes d’activistes, qui en usent et abusent, dans la crise politique en cours en perspective des Législatives du 31 juillet 2022.
Il me semble donc important de revisiter la Révolution2.0 en Egypte pour mieux comprendre les enjeux ^politique de la crise qui sévit au Sénégal
En Egypte les forces politiques en présence dans la lutte contre le régime militaire de l’époque avec son système politique, économique et social étaient composées d’une part, d’un mouvement politique islamiste (les Frères musulmans), mobilisé contre la laïcité de l’Etat , et les restrictions démocratiques qui entravaient leurs lutte ; et d’autre part, des mouvements politiques laïcs , qui luttaient pour une République démocratique et laïque dirigée par des civils élus au suffrage universel direct.
C’est pour cela qu’ils partageaient le même combat que les Islamistes contre le régime militaire de Dictature, qui maintenait le pays sous la domination économique de grandes multinationales américaines, françaises et Britanniques des énergies fossiles, avec le soutien d’économique et militaire de Washington, comme axe maillon stratégique de leur politique de défense d’Israël.
Avec la Révolution numérique, l’avènement de puissantes multinationales digitales et financières, la Révolution2.0 a été mise en œuvre avec de puissants Lobbies, dont le plus connu est Geroges Soros , qui à travers les réseaux sociaux a mis en place des réseaux d’activistes , baptisés « pro –démocratie », pour déstabiliser les pays, dont ils voulaient prendre le contrôle politique et économique , d’où les « Révolution de couleurs », dont la plus emblématique est celle de « Maîdan » en Ukraine, après l’échec de la « révolution orange » en Géorgie
Dans le monde arabe, c’est le « printemps Arabe », d’abord en Tunisie, puis en Egypte, en Lybie sous KHadafi, avant d’échouer en Syrie
EN Tunisie, les « activistes pro-démocratie », qui se sont puissamment impliqués dans la lutte des forces républicaines et démocratiques laïques, et de justice sociale, dont la puissante Centrale syndicale (l’UGTT), contre le régime antisocial de BEN ALI qui, avec l’appui de la France, imposait un régime de dictature sanglant, et le mouvement politique islamiste (ANAHDA), apparenté aux « Frères musulmans » d’Egypte, le « Printemps Arabe » est parvenu à chasser par la rue le Président BEN ALY, et installé le mouvement islamiste au pouvoir au nom de la restauration de la Démocratie et de l’Etat de Droit ! CE fut la première victoire en Afrique de la Révolution2.0 sous le sigle Printemps Arabe » !
Ce fut par la suite, en Egypte où le « Printemps arabe » s’est reproduit, de la même manière qu’en Tunisie, en chassant le Président Moubarak, d’abord par l’Armée, et ensuite, par le mouvement islamiste des « Frères musulmans » qui a porté son chef, MORSI au pouvoir à travers le suffrage universel, au nom du rétablissement de la D2mocratie, des libertés publiques et de l’Etat de droit !
Mais une fois au pouvoir, MORSI a voulu mettre fin) à la laïcité de l’Etat, pour instaurer un » Etat théocratique « », et restreindre les libertés démocratiques
En Egypte comme en Tunisie, le « Printemps Arabe » a porté au pouvoir les islamistes, qui au nom de la lutte contre la laïcité de l’Etat ont voulu instaurer un « Etat théocratique » de liquidation des libertés démocratiques, en Ukraine la « Révolution de Maïdan » a porté au pouvoir un mouvement pro- fasciste » radicalement anti démocratique, instrumentalisé par les Etats Unis dans sa lutte contre la Russie en Lybie, le Printemps Arabe » a assassiné le Président Kadhafi , à travers une agression de l’OTAN, pour sauver les « pro démocratie « pour rétablir la démocratie et l’Etat de droit, en détruisant l’Etat Libyen, encore en proie à la guerre civile, faisant le lit au terrorisme dans le Sahel, dont la première victime est l’Etat du Mali
Ce sont ces mêmes forces de la « Révolution2.0 qui sont à l’œuvre au Sénégal, où des « activistes pro démocratie » associés avec des mouvements politiques contre la laïcité de l’Etat, et de populistes radicaux anti présence française, organisés dans YEWI ASKANWI, qui réduisent le patriotisme, au nationalisme étroit et chauvin, et la politique de l’opposition , à la défiance permanente des Institutions dans la rue, sous prétexte de lutter contre régime du Président Macky sall de Bnno Book Ykaar » (BBY), accusé de « Dictature » !
La « révolution 2.0 » encours au S2énégal, fait l’impasse sur le danger que représente que pour l’Afrique Subsaharienne, le tournant pris par la politique étrangère des Etats Unis, dans sa lutte géostratégique contre la Russie et la Chine en Afrique !
De même dans sa stratègie de confrontation permanente contre les forces de l’ordre pour « déloger le Président Macky Sall, cette « Révolution2.0 » qui déstabilise le pays fait fi des menaces terroristes qui entourent le pays, et comme partout où elle a réussi à faire tomber le Président en exercice, fait accéder au pouvoir des forces réactionnaires qui tuent la Démocratie, et comme en Egypte et en Tunisie, instaurent un « Etat théocratique » en supprimant la laïcité de l’Etat, ce qui déstabilise davantage le pays et le livre à l’appétit des grandes puissances occidentales en guerre politique et économique avec la Russie et la Chine qu’elles veulent chasser d’Afrique
En cela, e Président Macky sall, en sa double qualité de Président du Sénégal, et de l’Union Africaine, est principalement visé !
La convoitise dont est l’objet ses ressources en pétrole et en gaz, et son refus de s’aligner derrière les positions géostratégiques occidentales envers la Russie et la Chine, augmentent d’autant plus, le risque de voir le Sénégal transfo en Lybie, à défaut d’en faire une « Egypte sous la coupe de militaires » !
Patriotes, Républicains, Démocrates Sénégalais de tous bords, soucieux de la préservation de nos acquis démocratiques, et de la cohésion de notre peuple dans le cadre de la laïcité de l’Etat, sont interpellés pour mettre en échec la « Révolution2.0 en gestation dans notre pays, que porte YEWI ASKAN WI

Ibrahima SENE PIT-SENEGAL
DAKAR Le 28 juin 2022

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.