});












Sénégal: les députés se prononcent sur l’encadrement de la médecine traditionnelle

= 1033

Après plusieurs années de réflexion et d’attente, le projet de loi sur l’encadrement de la médecine traditionnelle au Sénégal a été adopté fin mai en Conseil des ministres. C’est la première fois qu’un texte est proposé pour encadrer cette médecine à laquelle de nombreux Sénégalais ont pourtant recourt. Le but : contrôler les plantes utilisées, les médicaments, les prescriptions et sélectionner les professionnels de ce secteur.

En cas d’adoption par les députés, un médecin traditionnel devra obtenir une autorisation du ministère de la Santé pour exercer. Le projet de loi instaure également l’obligation de se spécialiser dans un domaine et interdit donc de proposer des soins pour plusieurs types d’affections. Alphonse Thiaw, conseiller juridique, a dirigé la réécriture du projet de loi. « Dans le passé, nous avions des tas de praticiens qui étaient des professionnels de tout, qui savaient tout faire. Avec cette nouvelle loi, on a énuméré les spécialisations que quelqu’un peut réclamer », explique-t-il. … suite de l’article sur RFI

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *