});












Serigne Saliou Mbacké, un Homme d’exception

= 826

Serigne Salihou MBACKE est un Homme d’exception, vertueux parmi les vertueux ! Il était le cinquième khalife de Serigne TOUBA clôturant ainsi le Khalifat des cinq fils de Khadimou Rassoul, faisant penser au Très Saint Envoyé – PSL – se distinguant parmi les Ouloul azmi (5 prophètes les plus distingués) – dépositaire des cinq piliers de l’Islam.

Tout fut symbole chez ce très grand soufi, homme de son temps, il incarnait les plus nobles caractères et toutes sortes de grandeurs mais, ramener tout au Tout Puissant Allah – Swt – !

Sa vaste culture et son érudition exceptionnelle, sa grande générosité et son humanisme universel, ses actions inégalées à l’image de Khelcom et des grands travaux de Touba, son humilité et sa discrétion, sa sobriété et son esprit d’ouverture (qui recevait tous et toutes sans discrimination y compris des chefs d’Etat de puissants pays étrangers venus nuitamment chercher sa bénédiction), étaient connus de tous.

Surpassant tous, par sa grande générosité et son rejet de la médisance, son regard profond sondait tous les coeurs et il savait traiter tout homme.

Toute sa vie fut conforme à la Sunna Prophétique, chez cet éducateur hors pair, soucieux de ce que, seule, l’éducation pouvait être le socle sur lequel, reposent les étapes de l’Accomplissement pour l’Homme, dans ce bas Monde et pour l’Au-delà.

Quel magistère d’un Khalife a pu connaître l’allégeance spirituelle d’un chef d’Etat ? Quel homme de Dieu s’est distingué dans l’unanimité autour de sa personne et de tous, y compris des gens de religion différente ? Quel guide religieux a alloué autant de ressources aux Daaras et aux autres nécessiteux ? Qui a consacré toute sa vie au Khidmatoul khadim au service exclusif d’ Allah – Swt – et du Très Saint Envoyé, Seydina Mouhamed –PSL- le Meilleur des Hommes ?

Toutes les grandeurs et vertus fussent réunies chez ce Saint Homme, qui, pourtant, ne connaissait aucune vanité. Détourné des futilités de la vie, il était toujours sobrement habillé ; frugal dans ses repas, parlant peu, chapelet à la main, consacrant entièrement ses journées à lire le Saint Coran et à demander pardon à DIEU – swt – pour toute l’humanité !

Je ne peux oublier ses prières et recommandations, ce jour du 18 Safar 2005.

Son nom était certainement prédestiné ! Sachant parfaitement que « Celui qui accepte son destin est guidé et que celui qui le refuse est traîné !» Tous ses actes étaient marqués par la Droiture, une crainte révérencielle et une confiance absolue en ALLAH – Swt – et ses bonnes oeuvres, conformes à la Sunnah Mouhammadienne !

Cheikh Salihou MBACKE a, jusqu’au dernier instant de sa vie, accompli sa mission de digne successeur de khadimou Rassoul, avec panache et humilité jusqu’à l’arrivée de l’Heure au moment de laquelle, il s’est retiré auprès de DIEU – Swt –, laissant en ce bas monde, ses jeunes « ndongos » et son chapelet, pour la première fois et pour toujours !

Sous tous les angles où l’on apprécie la dimension du Saint Homme, Cheikh Saliou MBACKE fut assurément un Homme d’exception !

Fait à TOUBA, le 28 décembre 2007

NDIOUGA SAKHO, Talibé Saliou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.