});












Sommet internationale sur l’innovation de l’entreprenariat …: Le PM invite les jeunes à la compétition

= 2958

La deuxième édition du sommet international sur l’innovation de l’entreprenariat et le leadership des jeunes impliqués dans le secteur agro alimentaire a été ouvert hier, mardi 29 mars à Dakar. Présidant la cérémonie d’ouverture de cette rencontre, qui a réunie une centaine de jeunes venus de 50 pays d’Afrique, le Premier Ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a exhorté la jeunesse africaine à oser se lancer dans la compétition. Selon lui, les opportunités existent car l’Afrique dispose de réserves hydrauliques, des terres et du soleil.

« Il faut oser se lancer dans la compétition. Vous les jeunes vous devez oser. Les opportunités existent ».Ces propos sont du Premier Ministre Sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne qui présidait hier, mardi 29 mars, la cérémonie d’ouverture de la 2e édition du sommet international sur l’innovation, l’entreprenariat et le leadership des jeunes impliqués dans l’agro alimentaire.

«L’Afrique contient 60% des terres arabes dans le monde. Nous avons les plus longs fleuves. Nous avons des réserves hydrauliques importantes et nous avons le soleil. Qu’est-ce qu’il faut d’autre pour développer l’agriculture », s’est-il interrogé. D’après les statistiques, il informe qu’en 2030 l’Afrique va dépasser l’Inde qui est aujourd’hui la première force de travail du monde.

Par ailleurs, le Premier Ministre précise que ce n’est pas le gouvernement qui doit créer de l’emploi pour les jeunes, soulignant qu’il est envisagé de créer en Afrique subsaharienne 10 millions d’emplois pour les jeunes entre 2015 et 2025.

« On ne peut pas rêver de développement si tous les jours les jeunes africains rejoignent Boko Haram, s’explosent au Cameroun et au Nigeria ou au Burkina Faso ou sur les plages de Grand Bassam . Il y a une conscience à prendre sur votre rôle. L’Etat, c’est le gendarme, c’est la sécurité globale, mais comment faire pour que la jeunesse s’approprie ce rôle de défenseur de la République », dénonce-t-il.

Et de poursuivre ; « Aujourd’hui, le fanatisme prend très souvent le dessus dans certaines zones de nos régions africaines. Je pense qu’il est important d’en prendre conscience. Vous êtes les premiers soldats de la démocratie de la République de la paix et de la sécurité en Afrique ».

Sud Quotidien

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *