});












Touba «Toundou Djéwal», Un Des Sanctuaires Mourides, Interpelle L’Etat

= 1101

Située dans la Commune de Thiamène, région Louga, la localité de Touba «Toundou Djéwal» est l’un des sanctuaires mourides les plus importants. Ce patelin du Ndiambour abrite, annuellement, un grand Magal dit «Magalou ToubaToundou» qui draine un monde fou.serigne-abdou-mouhaiminou-mbacke
Les préparatifs de cet événement qui figure en place dans l’agenda mouride, ont été une occasion par le gardien du Temple de «Touba Toundou Djéwal», Serigne Abdou Mouhaiminou Mbacké Ibn Serigne Mourtada Mbacké Khadimou Rassoul pour lister les doléances de cette localité.
«Le Magal de Touba «Toundou Djéwal» commémore la rencontre historique entre le fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul et les colonisateurs sur la route pour aller répondre à la convocation de celui qu’on appelait «Borom Ndaar» (le Gouverneur de Saint-Louis). Vous voyez que ce village traditionnel a été à l’aube du rayonnement du mouridisme. Et c’est en 1998 que mon père et marabout, Cheikh Mourtada Mbacké Khadimou Rassoul m’a confié ce sanctuaire et m’a demandé de perpétuer l’héritage. J’ai aussi eu le «ndiguel» de Serigne Saliou Mbacké, d’El hadji Bara Falilou et de l’actuel Khalife Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké. Cette année, l’événement est prévu le 6 février 2016 et nous sommes à sa 33e édition», a lancé le petit-fils de Borom Touba.
Le fils de l’Ambassadeur du mouridisme de lister les doléances. «Aujourd’hui, beaucoup de difficultés nous assaillent: pistes latéritiques, défaillances dans la distribution de l’eau (7 villages environnants assoiffés), l’électricité ne couvre qu’une portion minime sans oublier l’insécurité si l’on sait que nous sommes dans une zone Sylvo-pastorale. Nous invitons le gouvernement à doter plus d’infrastructure de base et à tous les talibés à venir contribuer à la construction de la Grande Mosquée de Touba «Toundou Djéwal» ainsi qu’à «l’Institut Cheikh Ahmadou Bamba» et à la «Résidence Cheikhoul Khadimou.»
Et M. Ibrahima Faye, un poche collaborateur de l’organisateur du Magal de Touba «Toundou Djéwal» de faire remarquer:
«Ce sanctuaire est des plus historiques sinon, le plus historique. C’est à Djéwal que le Cheikh a eu tout ce qu’il cherchait. Sa victoire y était spectaculaire et pleine de miracles. Et c’est pour respecter le pacte qui le liait à son Seigneur qu’il a accepté de suivre le combat», s’explique-t-il.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *