});












La vacuité des arguments ou quand Ibrahima Sene/PIT voit de la haine dans la contradiction

= 817
Mon oncle Ibrahima Sene il n’y a point de haine dans mes interpellations. Je vous présente mes excuses si vous en ressentez et je vous assure que j’ai eu a applaudir certaines de vos positions publiques à maintes reprises et je n’invoque jamais vos attaches personnelles (sauf pour illustrer la discrimination de l’article 28). Donc je peux dire sans prétentions que ma position est sincere et non partisane.
Cependant je suis déçu que vous réfugiez derriere ces artifices émotionnels pour fuir le débat sur l’illégitimité de vos reformes et surtout leur immoralité et hypocrisie considérant vos prétentions de défenseur du peuple alors que vous avez supporter des mesures constitutionnelles qui vont exclure près de 80% des sénégalais de l’exercice de leurs droits constitutionnels.
De meme pour le débat sur la laïcité, ma position a été que vous importez un concept aveuglement et vous vous agrippez a son application unilatérale et totalitaire alors que notre vécu historique démontre que notre société multi-plurielle et très métissée comporte en elle-même les mécanismes du vivre-ensemble que vous évoquez comme justifications pour la laïcité au senegal. c’est pourquoi des gens comme mon oncle Ndongo Daara Ndongo Daara n’ont pas faux de vous accuser d’être anti-islam parce que vous ignorez sciemment les travers de ce concept pour vous ériger en vuvuzela de ses dispositions anti-religieux.
Apres la sortie de Ismail Madior Fall confirmant l’arnaque par le discours des 15 points fictifs pour masquer et « vendre » les 27 changements reels de votre reforme, je pense que le ridicule est devenu publique et sans équivoque, seulement il ne tue plus au senegal.
Je maintiens aussi mon analyse sur la faillite de votre entreprise de transplantation du communisme au Senegal qui a echoué lamentablement au vu de vos résultats électoraux depuis la sortie de la clandestins (confirmant la non-adhesion des sénégalais a votre discours qui n’est pas pertinent à la réalité sénégalaise). La transhumance de beaucoup de vos leaders vers Fann Residence (le paradis fiscal et materiel de la bourgeoisie politico-administrative sénégalaise) participe a la demonstration de l’intenabilite et de l’hypocrisie de votre proposition de defense du peuple sénégalais. Finalement vous etes devenu des creatures médiatiques qui n’existent qu’a travers les plateaux télés pour vendre votre huile de serpent sous de nouveaux habits: la coalition.
A travers vos différents papiers sur le sujet, il apparait que vous avez fait le choix non-intelligent de blamer les autres pour vos échecs successifs (le NON de Touba sur les islamistes fictifs, etc) et vous utilisez des arguments people et comme les fameuses prébendes pour les soi-disant
Ce qui me choque le plus sur le plan personnel c’est que vous glissez vers un terrain tellement partisan que vous épousez allègrement et sans filtre le discours francisant des prédateurs du peuple sénégalais depuis Debre en 1958. Parmi les épithètes que vous lancez, le plus ridicule et non-intelligent c’est celui de la non-maitrise d’une langue étrangère (et vous faites vous meme beaucoup de fautes dans cet langue d’emprunt, normal) Et c’est vraiment dommage de vous voir tomber aussi bas.
Personnellement je n’ai vu aucune réponse objective de votre part a mes interpellations sur l’article 28, les aveux de Ismail Madior Fall sur les méthodes immorales pour faire passer vos reformes, ce qui me fait croire que vous etes dans une position inconfortable et préfère noyer le poisson dans une digression de querelles de vendeurs de volaille.
Shame!!!
Que le toubeen francisant que vous etes me pardonne les fautes commises dans mon emploi roturier de votre si chère langue, car j’admets que ma commande de la langue de Molière, Tocqueville et nouvellement Ibrahima Sene/PIT n’est pas des plus commendables mais le métis sénégalais ne s’en excuse point. En d’autres termes MAATAY, comme dirait mon autre doyen.
Source :https://web.facebook.com/notes/serigne-falilou-diop/la-vacuit%C3%A9-des-arguments-ou-quand-ibrahima-senepit-voit-de-la-haine-dans-la-cont/10154205455688678

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *