});












Yoff Layène : « Une guerre contre le port du voile intégral n’est pas une solution »,

= 1021

Ababacar Laye Bass, chef religieux de la communauté layène, a estimé, dimanche à Dakar, qu’une « guerre » contre le port du voile n’est pas une solution même s’il n’est pas contre son interdiction pour des raisons de sécurité.

« On doit l’interdire si des problèmes de sécurité se posent car nous devons connaître l’identité de chacun mais déclencher une guerre contre le port du voile intégral ce n’est pas la solution », a dit le moukhadam layène.

Il s’exprimait en marge de la journée dédiée à l’imam Thierno Mbaye Sylla, présenté comme le « disciple », le « confident » et l’ »ami » du guide spirituel de la confrérie Layene Seydina Limamou.

Ababacar Laye Bass, par ailleurs professeur et écrivain, a ainsi prôné une éducation à la paix dès le bas âge pour faire face à la menace terroriste.

« Cependant, il faut toujours être en état de veille, sécuriser le pays et faire en sorte que toute action terroriste ne puisse nous surprendre », a-t-il ajouté.

Les ministres Abdoulaye Diouf Sarr, en charge de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire et Maïmouna Ndoye Seck du Tourisme ont été présents à cette journée de Thierno Mbaye Sylla.

« En 1861, alors qu’il était âgé de 34 ans, Thierno Mbaye Sylla fut nommé Imam et juge au Tribunal musulman de Dakar », a rappelé Ababacar Laye Basse.

En 1876, lors d’un procès qui opposait deux familles de Yoff, il rencontra Seydina Limamou Laye et se lia d’amitié avec lui. Il lui resta fidèle toute sa vie et mourut en 1902, a soutenu l’écrivain.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *