Lancement du projet O.D.E.J à Mbacké : le président conseil départemental pour le renforcement de ses fonds alloués par l’Etat

= 125

L’Office Départemental pour l’Emplois des Jeunes  (O.D.E.J), un service du conseil départemental de Mbacké qui vise à accueillir, informer, accompagner les jeunes âgés entre 18 et 35ans  dans leurs démarches pour trouver une formation professionnelle, un emploi voire la création d’une entreprise, a été lancé officiellement. L’occasion a été saisie par le président dudit conseil pour inviter l’Etat à augmenter les fonds destinés à ce projet.

Serigne Fallou Mbacké, président conseil départemental  de Mbacké est d’avis que le projet est venu à son heure à cause de la problématique de l’emploi au Sénégal .

Ainsi, il estime que ladite structure lancée peut apporter des réponses adéquates aux soucis des jeunes.  Serigne Fallou Mbacké de diagnostiquer le sous-emploi.

«Le diagnostic est général au niveau national, c’est le manque d’offre.

Les offres d’emploi et de formation sont déficitaires.

Mais au niveau local, il y a des problèmes d’éducation, de santé, de formation etc.

Nous comptons travailler avec les structures de l’Etat pour mettre fin aux difficultés de la jeunesse», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Le président conseil départemental  de Mbacké a plaidé devant l’Adjoint du préfet, Mr Thiam  pour  l’augmentation de ses fonds alloués par l’Etat.

Serigne Fallou Mbacké a également interpellé le représentant du chef de l’Etat pour que sa requête soit transmise à la hiérarchie.

Pour rappel, l’Odej a été mis en place en vue de promouvoir la création de l’emploi pour les jeunes, leurs insertions professionnelles, entre autres, l’entente interdépartementale des régions de Fatick et Diourbel  regroupant 6 départements (Diourbel, Bambey, Mbacké, Gossas, Fatick, Foundiougne).

Cette structure est à la tutelle des conseils départementaux.

En effet, selon Cheikhouna Sylla, son coordonnateur, leur objectif principal est d’accueillir 250 jeunes d’ici 2022 en vue de participer à leur insertion économique.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :