});

La masse salariale du Sénégal dépasse la norme communautaire de l ’ UEMOA, selon la Banque mondiale

= 402

Le niveau de la masse salariale du Sénégal par rapport aux recettes publiques est supérieur à la norme communautaire fixée par l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), a déclaré mercredi à Dakar M. Philip English, économiste principal au bureau de la Banque Mondiale à Dakar.

M. English, intervenait dans le cadre « Du point économique de la DPEE » une rencontre mensuelle de réflexion sur l’économie sénégalaise organisée par la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

« La masse salariale se situe à 46,3% des recettes alors que la norme fixée par l’UEMOA est de 35% »., a expliqué l’économiste principal de la Banque mondiale

Il explique cette hausse par l’augmentation des indemnités des agents de l’Etat.
Sur un autre registre, M. English a donné quelques pistes pour améliorer la productivité globale des facteurs.

Selon lui, il convient « d’améliorer le climat des affaires pour permettre aux sociétés industrielles d’exploiter plus que 70% de leur capacité ».

Il a aussi plaidé pour la promotion du tourisme en permettant aux nombreux hôtels d’atteindre leur pleine capacité.

L’économiste de la Banque mondiale a déploré au passage la baisse du secteur du tourisme depuis 2012 à cause notamment de la disparition de certaines plages, la cherté du transport aérien à destination du Sénégal.

« Dans le domaine de la pêche, il faut diminuer le nombre de bateaux étrangers ainsi que la surpêche », déclare encore M. Philip English.

MS/of/APA

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :