});












Mandataire départementale de BBY/Mbacke: Le choix du chargé de mission Matar DIOP refugé

= 3644
En réunion de partage sur les découpages par zones de la ville sainte de Touba en guise des stratégie de campagnes pour les prochaines échéances électorales, le chargé de mission Matar DIOP a été tympanisé dès sa prise de parole par des séries de questions venants à tous ses bords.
Qui t’a choisi comme mandataire départemental ?
Qu’est ce qui prouve ce choix ?
Les premiers cris venants d’un « général » (Mamadou Diéne GUEYE) ont interrompu les allocutions du coordinateur de la COJEM Nationale et poulain du Président Moustapha Cissé LO.
Pour ce jeune, Personne n’est plus placée que lui pour encombrer cette responsabilité de mandataire dans ce département.
Pour répondre aux accusation et interpellations, M. Diop n’a fait que rencontrer des histoires de 2012.
« Ainsi, on a coordonné toutes les communes rurales afin qu’elles parviennent à installer leurs comités électorales » nous informe M. Diop.
Et pourtant aucun comité n’est pas encore installé dans le département de Mbacké, selon nos sources.
Au cours de la rencontre, d’autres responsables ont demandé au haut conseiller, M. Matar DIOP de garantir une division d’informations.
Ils ont lui encouragé aussi d’esquiver ces réprimandes et ses manquements et de se comporter autrement tout en sachant qu’il n’est plus jeune comme toujours.
Cette rencontre, présidée par le haut conseiller Serigne Sidy Mbacké a été relevée par la présence des responsables républicains de la capitale des mourides, du Dg de la SOGIP S.A Mr. Galo BA, de Bara GAYE, Mme Mbaye, haut conseillère et des petits fils de Serigne Touba.
Parmi les investis par la coalition présidentielle de la ville sainte, seul le président Cissé Lo et Serigne Cheikh Abdou Ahad Gaïndé Fatma qui est en deuil ont raté la rencontre tenue au CEDAF de Mbacké dans l’après-midi ce jeudi.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.