});












Sédhiou – Après le conseil des ministres délocalisé et l’espoir qui refait surface: Les acteurs invitent à une synergie

= 675

Au lendemain du conseil interministériel de développement et du conseil des ministres délocalisé à Sédhiou, l’espoir renait dans cette région de la moyenne Casamance. Le désenclavement de la région ainsi que la construction de plusieurs services et l’accès aux besoins sociaux pour un programme triennal rassurent les populations. Serigne Pathé Kébé, guide religieux du Nabisme et membre du comité d’organisation, ainsi que les acteurs de la société civile invitent à une synergie pour la réalisation de ces engagements.

De mémoire des anciens de Sédhiou, jamais un président de la République en exercice n’a passé trois jours et autant de nuits dans la ville, un séjour assorti de beaucoup d’engagements visant à mettre la région sur les rampes du développement. Suffisant pour redonner de l’espoir aux populations de la région venues massivement accueillir le premier des Sénégalais. Outre l’amorce du désenclavement routier et fluvial, des engagements ont été pris pour la mise à disposition prompte des infrastructures et équipements de base dont notamment des services sociaux pour l’administration, les collectivités locales, les jeunesses, les femmes entre autres.

Pour ces engagements au travers d’un programme triennal à l’horizon 2017, les populations invitent à un dynamisme autour de la mobilisation du gouvernement, en direction de Sédhiou. «Nous remercions le chef de l’Etat Macky Sall pour cette initiative en faveur de nos régions du Sud que sont Ziguinchor, Sédhiou et Kolda. Les engagements que lui et l’ensemble de son gouvernement ont pris nous rassurent et nous obligent à nous mobiliser derrière lui. Et une fois ces promesses réalisées, Macky Sall sera plébiscité ici, en 2017» dixit Serigne Pathé Kébé, guide religieux du Nabisme et membre de l’organisation de l’accueil des délégations.

De même et lors d’un plateau spécial sur une radio de la place, le colonel Sankoung Faty, Mamadou Saliou Diallo, Babacar Diop et Idrissa Ndiaye, respectivement coordonnateur de la société civile, membre du Forum civil, président du conseil régional de la jeunesse et coordonnateur du cadre de concertation des jeunes de Sédhiou ont salué cette dynamique nationale « à la rescousse d’une région qui manque de tout ». Une surveillance sentinelle sera d fait organisée pour le suivi des engagements dans la plus grande citoyenneté, ont précisé les acteurs ci-haut cités.

Sud Quotidien

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.